Le Beaujolais nouveau


Mais pourquoi fête-t-on le Beaujolais nouveau ?

En novembre, c'est le mois ou arrive sur les table françaises le Beaujolais nouveau, mais aussi dans de très nombreux pays étrangers.

Petite histoire d'un grand succès

Le Beaujolais nouveau est issu des cépages de Gamay noir à jus blanc. C'est un vin jeune, fruité et gouleyant.
Les vignes dédiées au Beaujolais nouveau s'étendent sur 16 hectares et sont situées dans les départements du Rhône et de la Saône-et-Loire. La machine à vendanger est interdite pour la récolte du Beaujolais nouveau. Elle est faite à la main pour préserver l'intégrité des grappes. Ainsi, chaque année, des milliers de personnes sont recrutées pendant 15 à 20 jours pour les vendanges.
Et c'est en novembre que ce vin arrive sur les tables françaises, mais aussi dans de très nombreux pays étrangers.

L'histoire commence en novembre 1951. Le Beaujolais commence à se commercialiser. La même année, et pour la 1ére fois, il est possible de commercialiser certains vins AOC avant la date de déblocage générale des vins au 15 décembre.
C'est en 1970 que le Beaujolais nouveau, jusqu'alors surtout consommé sur les tables et comptoirs lyonnais, se vend partout en France. Le Beaujolais nouveau plait.
En 1985, il s'exporte en Amérique du Nord, en Australie et au Japon, et en 1990 dans les pays asiatiques. C'est un succès mondial !
Aujourd'hui, le Beaujolais nouveau est célébrée dans plus de 150 pays.

Il est conseillé de boire le Beaujolais frais, autour de 12°C.
On trouvera le Beaujolais nouveau dans tous nos hyper marchés mais aussi chez des cavistes réputés comme Nicolas, connu pour la qualité de ses vins, vendus à des prix raisonnables et La Vignery, qui propose un choix de 1500 vins à tous les prix et pour tout les goûts.
Nicolas : nicolas.com
La Vignery : lavignery.fr

Commentaires

Articles les plus consultés